Réenchanter l’avenir

Poster un commentaire

22 janvier 2017 par lesactualiteshistoriques

Avant-hier Trump était investi 45e président des Etats-Unis. Hier, nous fêtions l’anniversaire de la mort du Roi Louis XVI. Aujourd’hui se tient le 1er tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire.
Aucun lien apparent entre ces trois événements certes. Un continent et 2 siècles et demi de distance. Mais un point commun: la question de la finalité du politique.

Aujourd’hui je vais voter. Sans naïveté mais sans cynisme non plus. Je vais voter car pour la 1e fois depuis que je vote, j’ai réellement envie de voter pour quelqu’un qui m’a convaincue, qui a dessiné un chemin. 

Ma « génération 21 avril » est l’héritière de cette idée si néfaste, si destructrice pour le politique du « vote utile » pour ne pas dire du vote barrage. On nous a tellement culpabilisé que nous n’osons plus rêver , nous passionner. Et les phrases qui reviennent le plus sont: «il n’y a pas d’alternatives» et «on a toujours fait comme ça». 

Et qui nous tient ce discours? En grande partie la génération de nos parents, ces enfants des Trente Glorieuses qui vante le pragmatisme comme moyen de gérer l’héritage inégal de leur prospérité industrielle, plutôt que de chercher comment inventer un monde nouveau plus juste.

Mais la Nation en crève du pragmatisme. La politique, ce n’est pas l’art de la gestion. La politique, c’est l’art de la création d’un horizon d’attente, d’une utopie mobilisatrice autour de valeurs. Pas pour créer un homme nouveau mais pour définir un chemin et des priorités. C’est à l’administration ensuite de gérer ces priorités. Mais c’est au politique de donner un cap. Et de l’incarner. Car oui, l’incarnation c’est nécessaire. Pas de candidat-e sans idées mais pas d’idées sans candidat-e. Et il faut que les deux entrent en résonance.

Si Obama a tellement suscité l’engouement, c’est bien pour cela. Et quelles que soient les très grandes limites de son action (dont la 1e reste pour moi la Syrie), il avait su définir un cap. Tout comme Bernie Sanders et à l’opposé d’Hillary Clinton. Trump, tout populiste et démagogue qu’il soit, a aussi réussi à le faire pour un électorat qui se sentait sous-représenté.

Reconnaître cela, ce n’est pas abandonner la complexité, c’est lui redonner sa juste place. Celle de la nuance sur les dispositifs à mettre en oeuvre, sur les postures à adopter. Et non pas, au prétexte de la complexité, relativiser tous les points de vue et abdiquer tout libre-arbitre pour ériger le pragmatisme en valeur ultime. Toutes ces batailles de chiffrage des propositions des uns et des autres, tous ces programmes long comme le bras pour cacher qu’on n’a pas de colonne vertébrale n’en sont que l’illustration.

La Nation, la société a désespérément besoin de sens. Je l’ai déjà dit en parlant de l’élection de Trump. Chaque jour à l’Ecole, nous nous en rendons compte, dans les questions et les attitudes des élèves, des parents, des collègues. Quelle est la finalité de notre action? Que cherchons nous à atteindre? Non pas en termes d’objectifs de court-terme mais en terme de sens? 

Ces questions que je me pose dans ma sphère professionnelle n’ont pas leur réponse première dans cette sphère-là. Elles dépendent d’un choix de société plus large qui ne peut se trancher que par l’expression de la souveraineté populaire.

Alors oui, réenchantons l’avenir, dessinons une société dont la vision nous emplirait à nouveau d’un vif plaisir et d’une grande admiration et votons pour ceux qui nous semblent l’incarner le plus honnêtement possible. Et une fois qu’ils sont au pouvoir, n’abdiquons pas notre souveraineté et continuons de mettre en oeuvre, à notre échelle, individuellement et collectivement, nos rêves.

Publicités

Commenter ce post

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :